La startup française Lydia va travailler avec la startup financière Tink pour ses fonctionnalités bancaires ouvertes dans son application. Lydia a débuté comme une application de paiement peer-to-peer et compte aujourd’hui 4 millions d’utilisateurs en Europe.

La vision de Lydia a évolué pour devenir une super-application financière qui vous permet de contrôler vos comptes bancaires et d’accéder à divers services financiers. En France, vous pouvez connecter votre compte Lydia à votre compte bancaire grâce à l’API Budgea de Budget Insight.

Un basculement très prochain

Dans les semaines à venir, Lydia va basculer et utiliser Tink pour la plupart de ses clients. Si vous avez un compte bancaire dans une petite banque française, Lydia pourrait toujours utiliser Budget Insight pour ces comptes.

« Le déploiement sera progressif et nous utiliserons le meilleur service en fonction de nos utilisateurs », m’a dit Cyril Chiche, co-fondateur et PDG de Lydia.

La banque ouverte est un concept large qui couvre de nombreux aspects. Dans le cas de Lydia, nous parlons de deux caractéristiques en particulier, l’agrégation des comptes et l’initiation des paiements.

Dans l’application, vous pouvez relier vos comptes bancaires et visualiser les transactions les plus récentes. Cette fonctionnalité est importante si vous voulez devenir l’application financière de référence sur l’écran d’accueil de vos utilisateurs.

Quant à l’initiation de paiement, comme son nom l’indique, elle vous permet de lancer un virement SEPA à partir d’un service tiers. Par exemple, vous pouvez transférer de l’argent de votre compte bancaire vers votre portefeuille Lydia directement dans l’application Lydia. Vous pouvez également transférer de l’argent entre plusieurs comptes bancaires à partir de Lydia.

Une API particulièrement optimisée pour les SI des banques européennes

Tink fournit une API unique qui gère toutes les complexités des systèmes d’information des banques européennes. Une API est une interface de programmation qui permet à deux services différents de dialoguer et d’interagir entre eux. Tink fait le gros du travail et traduit chaque API bancaire en une API prévisible que vous pouvez utiliser pour toutes les banques.

Depuis 2018, les banques doivent fournir une sorte d’API en raison de la réglementation DSP2 de l’Europe. Les débuts ont été lents, car de nombreuses banques françaises ne fournissent toujours pas d’API utilisable. Mais la situation évolue lentement.

L’API de Tink est utilisée par 15 institutions financières en France, dont de grandes banques, N26, Revolut et American Express. Et elle couvre une douzaine de marchés européens, ce qui va être important si Lydia veut attirer plus d’utilisateurs en dehors de son pays d’origine.

« Au début, cela ne va pas ajouter de nouvelles choses à l’application. Mais elle nous permettra de fournir des fonctionnalités dans un environnement très stable et à l’échelle européenne », a déclaré M. Chiche.

« Nous voulons avoir le produit le plus uniforme possible sur les différents marchés », a-t-il ajouté plus tard dans la conversation.

Catégories : Blog